Abdou Aziz Tall à la Journée de partages sur le PSE : “on ne peut pas développer un pays avec une démarche de raccourci”

Le Club des républicains pour le développement  (Cred) a organisé  une Journée de partage, ce matin, dans un hôtel de la place. Dans la présentation de Me Daouda Kâ, le Vice-président du Cred et non moins responsable de l’Alliance pour la République de Thiargny, ” le Cred est un cercle de réflexions créé par des cadres qui partagent les mêmes valeurs et qui se soucient du développement de leur pays”.

Restant toujours dans la genèse de ladite structure, il ajoute : “le Cred à été fondé un 18 Mars, lors d’une Assemblée générale constitutive à Dakar. Et les activités ont été lancées, officiellement, le 17 juin. Et ça a été la première sortie du Cred, avec l’appui de Monsieur le ministre du Plan Sénégal Emergent (PSE), Abdoul Aziz Tall qui a bien voulu prendre en charge un Atelier d’échanges sur le PSE”.

Pour Me Daouda Kâ, le Cred entend discuter, mais aussi vulgariser les politiques publiques. C’est pourquoi, d’ailleurs, nous avons associé l’Ena (ex-ENEA) qui regorge des experts. Au -delà de ces échanges dans le cadre de ce genre d’Ateliers, nous avons prévu des caravanes  dans les régions  pour discuter de l’impact du PSE au niveau local et je pense qu’au cours de chaque caravane, un Rapport sera fourni aux autorités compétentes”, informe-t-il.

Dans la même veine, la Présidente du Cred, Dr Nafissatou Diouf Dieng, admet : “le Créd se propose d’appuyer les Collectivités territoriales sur le volet du renforcement des capacités.  A ce titre, il se positionne comme un partenaire des pouvoirs publics engagés à corriger les déséquilibres territoriaux”?

Dans son allocution sur les exploits du PSE, le ministre Abdoul Aziz Tall, explique : “on ne peut pas développer un pays avec une démarche de raccourci”. Selon lui, “aucun projet de société ne saurait être une réalité, si les populations concernées n’y sont pas associées.

Et c’est le rôle justement des institutions comme le Cred de pouvoir relayer des informations auprès des populations, afin que chacun comprenne ce qui est en train d’être fait par le Chef de l’Etat, Monsieur Macky Sall”.

Toutefois, évoquant la campagne électorale, le ministre précise que, dans tous les pays du monde, il y a toujours quelques petits dérapages liés à la mise en oeuvre des campagnes électorales. Pour l’instant, on ne peut pas parler, dit-il, de manière générique, d’existence de violence physique.

En revanche, je voudrais dire que, dans une campagne électorale, la logique voudrait que les différentes forces qui s’ affrontent aient, chacune, un rôle à jouer. Le rôle du Pouvoir c’est de présenter un bilan-parce qu’il a été choisi par les populations-et de dire voilà ce que nous avons fait du pouvoir que vous nous avez délégué, pendant telle période”, explique Abdoul Aziz Tall.

C’est tout le sens qu’il faille donner au fait que, durant l’après-midi, le Cred a décidé de procéder à une projection de film. Avec pour objectif de montrer les réalisations du PSE dans plusieurs domaines, tels que l’agriculture, le tourisme, l’aquaculture, la télécommunication, et tant d’autres.

Anna Alberta Mendez, stagiaire ( Actusen.com )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here