«Idy doit quitter la présidence du Conseil départemental de Thiès, les populations lui ont tourné le dos», lâche Abdou Mbow. Le troisième-vice Président sortant de l’Assemblée nationale s’attaque au Président de Rewmi.

Dans le journal, EnQuête, M. Mbow souligne que l’ancien maire de la ville de la cité du rail a reçu une cinglante déroute, parce que son électorat a aussi diminué.

Aujourd’hui encore, «la réalité nue et têtue impose à Idrissa Seck une profonde remise en cause, dont l’acte premier serait de quitter la présidence du Conseil départemental, parce que vomi et honni par l’écrasante majorité des Thiessois», tiret-il sur l’ancien Premier ministre de Wade.

Abdou Mbow fait référence aux résultats provisoires donnant la victoire à la Coalition «Benno Bokk Yakaar» dont il est membre dans ledit département devant «Mankoo Taxawu Senegaal» après le scrutin législatif de dimanche dernier.

Toutefois, il y a une vérité qui reste aujourd’hui plus qu’hier prosaïque : lui, Abdou Mbow, et ses camarades responsables du Parti présidentiel ne valent rien, absolument rien du tout devant Idrissa Seck. Qui les a, à chacune des élections, rendus caduques et obsolètes au sein de la Commune de Thiès.

C’est dire que si l’ancien maire de Thiès perd la cote, c’est plutôt dans le département où les Communes rurales ont fait carton quasi-plein que dans Thiès-Commune. Donc, Abdou Mbow et Cie ont plutôt intérêt à se mettre au-garde-à-vous, quand Idy passe, au lieu de se montrer volubiles et expansifs dans les médias. Car ils sont une bande de nains politiques.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here