Affaire Arcelor Mital : Ousmane Sonko interpelle l’Etat sur les 5 milliards restants

Le leader de PASTEF veut la lumière sur l’argent qui devait être versé à l’Etat du Sénégal par la Société Arcelor Mital pour non-respect de ses engagements, dans l’attribution de la mine de fer du Falémé.  Considérant cette affaire comme un ‘’scandale’’, Ousmane Sonko interpelle le gouvernement sur les 5 milliards restants.

‘’Depuis qu’on nous a annoncé les 75 milliards, en faisant le décompte, on se rend compte que 45 milliards ont été inscrits dans la deuxième loi de finance rectificative 2014. Ensuite, 25 milliards ont été inscrits dans la loi de finance initiale 2015. Depuis lors, il n y a pas de loi de finance’’, constate l’inspecteur des impôts.

Qui poursuit :’’Si vous faites le décompte, vous vous rendrez compte qu’il y a 5 milliards en l’air. Il faut que le gouvernement de Macky Sall nous dise où se trouvent ces 5 milliards là et pourquoi ils n’ont pas été inscrits dans la loi de finance rectificative pour qu’on soit sur que cet argent a servi aux Sénégalais’’

La publication des contrats exigée

Sonko se dit, aussi, préoccupé par la gestion des ressources pétrolières du pays. Constatant que le Sénégalais à attribué 11 puits pétroliers (Offshore et Onshor)csans qu’on nous dise combien ces sociétés ont donné comme droits d’entrée. Surtout pour les deux derniers puits à savoir Sénégal Sud onshore et Saloum offshore, attribués à la société Ovidi Tender ‘’Ovidi Tender a dit dans un journal américain que le gouvernement sénégalais lui a demandé 42 millions de dollars(21 milliards f cfa). Nous demandons au gouvernement, au président Macky Sall, au ministre chargé des  Mines, au ministre des Finances, est-ce que cet argent été récupéré.’’, dit-il.

D’autant que ‘’dans l’interview, Ovidi Tender a dit que le gouvernement lui a demandé cet argent pour financer sa politique sociale’’. Le leader de PASTEF  qui exige, par ailleurs,  que tous ces contrats d’exploitation soient publiés. D’autant plus qu’il émet de ‘’sérieuses réserves sur les 10%’’ qui sont détenus par l’Etat.

Actusen.com

 

Share Button

Laisser un commentaire