Déjà, lors de l’information judiciaire, le juge d’instruction avait demandé aux percepteurs si la récurrence et les quantités, qui étaient à chaque fois les mêmes, ne leur semblait pas suspectes. Le juge d’instruction a souligné la récurrence du même fournisseur, fait noter l’avocat Me Demba Ciré Bathily.

L’autre élément qui attire l’attention de la défense est le fait que le percepteur Mamadou Oumar Bocoum ait eu une promotion. Alors qu’il est poursuivi au même titre que les autres prévenus pour faux. «Depuis 2015, je suis Agent-comptable des grands projets. Je considère ce poste comme étant une promotion», concède-t-il. Il y a aussi le fait que lui et Ibrahima Touré, toujours en poste à la mairie de Dakar, sont libres, contrairement aux autres prévenus. Néanmoins, les deux percepteurs affirment qu’ils n’ont jamais pensé avoir failli à leur mission.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here