L’imam Alioune Badara Ndao et Cie ont été attraits, ce mercredi 14 mars 2018, à la barre pour jugement. Ils sont poursuivis, notamment, pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Sur la longue liste des prévenus, deux ne se sont pas présentés devant le juge. Il s’agit  de Alpha Diallo et Mamadou Lamine Mballo alias abou zilkifli. C’est la raison pour laquelle, le parquet a demandé le renvoi de l’affaire à une date ultérieure «pour solliciter le magistrat instructeur pour la régulation de son ordonnance».

Les avocats de la défense se sont opposés à cette demande de renvoi. Ils pensent que la requête du procureur n’a pas de base légale. A la suite de Me Moussa Sarr, Me Assane Dioma Ndiaye a embouché la même trompette. Pour lui, le danger de ces procédures dites spéciales est qu’on invente des règles nouvelles. Il pense même qu’on ne peut plus changer l’ordonnance de renvoi.

Pas moins de 31 prévenus sont poursuivis dans le cadre de cette affaire. Le dossier a été renvoyé deux fois. Il revient au juge de dire s’il accepte ou non la proposition du parquet.

Oumar Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here