Le ministre de l’Economie des Finances et du Plan a été nommé ce vendredi lors de la réunion du Conseil des gouverneurs de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao, président de ladite institution.

Une nomination qui selon, l’argentier de l’Etat, est une lourde tache pour relever les défis dans l’accomplissement de son mandat. «On m’a nommé président du Conseil des gouverneurs de la Bidc et les défis à relever dans l’accomplissement de nos mandats sont de taille. Par conséquent, je voudrais vous assurer de ma disponibilité à répondre à toutes les salutations qui en découleront afin d’apporter un appui de qualité à la Bidc», a rassuré Amadou Ba.

Cependant Amadou Ba qui a mis l’accent sur la bonne exécution du plan-stratégie 2016-2020 a formulé cinq (5) objectifs majeurs pour l’émergence de la Cedeao. «C’est le renforcement du processus de mobilisation des ressources et l’amélioration de la visibilité de la banque, la promotion de la croissance économique à base élargie et du développement social inclusif, le renforcement de la coopération et de l’intégration régionale, la durabilité environnementale et enfin l’amélioration de l’efficacité et de l’efficience organisationnelle», a-t-il énuméré.

D’après lui, «les prévisions stratégiques 2016-2020 définies sont de l’ordre de 1223 millions d’unités de compte en termes de mobilisation de ressources y compris le paiement par les Etats de la totalité des arriérés en capital».

Sur ce pour atteindre son but Amadou Ba appelle «à une mobilisation de ressources afin de lui permettre d’intensifier ses interventions en faveur des États membres de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) en vue de leur essor économique».

Mansour SYLLA (Stagiaire Actusen.sn)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here