APE/Dysso sur le dialogue national : «il faut trouver de personnes neutres et capables d’assumer et de rassurer»

L’Alliance pour le progrès économique/Dysso (Ape/dD) n’a aucune objection sur la proposition de gens issus de la société civile. Cependant, elle rejette toute fixation sur des individus. Car, lit-on dans un communiqué du bureau politique, «il faut trouver de personnes neutres et capables d’assumer et de rassurer, et pour cela trouver une personne consensuelle est la seule alternative».

Pour ce Parti membre de la majorité, il faut inclure dans les discussions, «la limitation des mandats des maires, et leurs modes d’élections, d’accepter définitivement ou non les institutions comme HCCT et le Sénat, et surtout, des concertations objectives afin d’arrêter  la politisation de notre administration», ainsi que «la place des mouvements qui dénaturent profondément  l’espace géopolitique».

Pour ce qui est du statut du chef de l’opposition qui a tant fait débat, l’Ape/D a une position qui ne va pas plaire aux leaders de l’opposition. «Le statut du chef de l’opposition ne saurait être connu dans ses conditions, car aucun parti politique ne part seul à des élections, il nous faut pour rationaliser les partis politiques et discuter de leurs représentativités une concertation exclusivement réservée, il est quasi impossible d’attribuer le statut du chef de l’opposition à un quelconque parti politique».

Actusen.sn

Share Button

Laisser un commentaire