Après avoir annoncé la “mort” de Nouvel Horizon : Abdoulaye Bamba Diallo fait aux travailleurs cette offre suspecte

Il a, finalement, franchi le pas ! Abdoulaye Bamba Diallo, propriétaire de Nouvel Horizon, a décidé d’arrêter. En un mot comme en mille, le boss a, au détour d’une réunion tenue, ce vendredi, annoncé à ses employés que l’hebdomadaire, qui a soufflé, le jeudi 26 mai 2016, le cap de 1000 numéros, n’allait plus paraître.

Pour motiver sa décision, l’un des barons de la presse sénégalaise a invoqué des difficultés financières, d’après des sources concordantes ayant pris part à la réunion, concoctées par Actusen.com.

Mais il y a un mais ! Car, dans la foulée, Abdoulaye Bamba Diallo a laissé entendre, au cours de cette même réunion, qu’il y avait quelques sous encore disponibles et que les employés, qui souhaitaient négocier leur départ, pourraient le saisir, d’ici à 45 jours, à compter évidemment de la date de la réunion.

Dans la foulée, cette proposition  a fait tilt dans la conscience collective des agents et fait croire aux plus sceptiques que Abdoulaye Bamba Diallo pourrait ourdir un plan contre eux. Lequel pourrait consister, selon ces derniers, à se débarrasser de certaines têtes, pour ensuite ressusciter l’Hebdomadaire aujourd’hui vieux de bientôt 22 ans.

Les Agents invités à négocier leur départ ; sinon, bonjour… 

Certains travailleurs croient savoir que leur boss veut, peut-être, s’entourer de ses hommes et se séparer des plus “encombrants”. D’autant que, selon eux, dans la perspective de la prochaine élection présidentielle, c’est une tautologie de dire que pour rien au monde leur patron ne fermera le journal.

Quid du sort qui pourrait être administré aux agents tentés de mener une résistance-tout-terrain, en refusant de négocier leur départ ? Alors, là, inutile de s’abîmer les méninges. Ce serait le licenciement économique.

Les raisons d’une proposition suspecte

On se souvient qu’à Nouvel Horizon, les relations entre le Directeur général Abdoulaye Bamba Diallo et certains de ses employés, ont été frappées d’un immense coup de froid.

Lequel avait conduit le propriétaire du média à mettre en chômage technique trois délégués du personnel, en l’occurrence Amadou Bâ, Oumou Khaïry Diakhate et Gadiaga Diop Dione. Mais plus tard, le procès intenté par ces représentants syndicaux aura porté ses fruits. Parce que le Tribunal avait condamné Nouvel Horizon à payer huit mois aux agents licenciés économiquement.

En février 2016, Nouvel Horizon réussissait son 1000ème numéro

Pour rappel, en février 2016, un numéro spécial a été publié avec le titre à la UNE : «20 ans en plein dans le 1000».  En plus d’un éditorial signé Abdoulaye Bamba Diallo intitulé : « cap historique, horizon mythique ». Le magazine qui existe depuis maintenant 20 ans, le 26 février 1996 sortait la première édition de Nouvel Horizon.

Il faut préciser que Nouvel Horizon était un produit de « Panafrican System Production » qui éditait aussi Thiof et à un moment le quotidien « Kotch » et le magazine sportif « Champion »

Richard SAMBOU (Actusen.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here