La Cour de justice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) accuse et condamne la Guinée Bissau suite à l’assassinat de l’ex-président Joao Bernardo Vieira dit Nino Vieira. En effet, 8 ans après son assassinat, c’est-à-dire le 3 mars 2017, son épouse, Nazare Gomez de Pina, avait introduit un recours en violation des droits de l’Homme contre la République de Guinée Bissau, auprès de la Cour de justice  la CEDEAO.

Ladite institution statuant publiquement, contradictoirement, en premier et dernier ressort en matière de violation des droits de l’Homme s’est déclarée compétente en la matière. Dans sa décision, la Cour a constaté que l’Etat de Guinée Bissau a violé le droit à la vie du défunt Joao Bernardo Vieira ainsi que le droit d’accès à la justice de ses ayants droits.  A titre de dommages et intérêts, elle a condamné la République de Guinée Bissau à verser la somme de 10 millions de francs Cfa à l’épouse de la victime, Nazare Gomez de Pina, et 10 millions à chacun de ses trois fils.

Pour rappel, le défunt président bissau-guinéen a été tué en mars 2009 par des militaires qui lui reprochaient le meurtre du chef d’Etat major de l’armée Tagmé Na Waié. Ce dernier est mort suite à un attentat à la bombe contre le quartier général de l’armée.

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here