Avant que le Pm ne lui délivre la bonne parole : le département de Saraya vote BBY

Il n’y a pas de doute : la tête de liste nationale de “Benno Bokk Yakaar” pouvait ne pas battre campagne dans la Commune de Saraya, et pour cause. Ici, la délégation départementale, qui a tenu une séance de travail avec le Premier Mahammad Boun Abdallah Dionne est d’avis que s’il y avait un sondage d’efficacité et de pragmatisme, tous les régimes qui ont défilé depuis l’indépendance du Sénégal auraient tutoyé le ridicule, face au régime du Président Macky Sall.

Au motif que, selon elle, «ces cinq dernières années, la commune de Saraya a bénéficié de plus de  plans-programmes que durant toute la période ayant précédé l’avènement du Président Macky Sall». Toutefois, Mahammed Boun Abdallah Dionne ambitionne d’accélérer la cadence et de s’attaquer aux points faibles de la région de Kédougou. C’est ainsi que, au détour d’une rencontre tenue avec les populations, dans la salle de réunion de l’hôtel Bédik de Kédougou, le Chef du Gouvernement est d’avis qu’il “reste à faire dans l’approvisionnement en eau, l’amélioration du plateau technique de santé et le renforcement de la sécurité”.

Convaincu que “la région de Kédougou avait été longtemps délaissée, la tête de liste nationale de la Mouvance présidentielle refuse de faire dans la dentelle et parle d’attitude injuste des gouvernants. Seulement, tout ceci ne sera plus qu’un vieux souvenir. D’autant que cette vieille injustice “est en train d’être réparée par le Président Macky Sall”, a-t-il affirmé.

Pour étayer son argumentaire, le Premier ministre replonge les populations du Sénégal oriental dans un passé encore récent. “Au sortir du Conseil des ministres décentralisés, les besoins de la région avaient été identifiées. C’est dans ce sens que la plus belle et la plus riche région du Sénégal a pu bénéficier d’un pont reliant Kédougou et Fongolembi (4,8 milliards FCFA), d’une route qui fait la jonction entre la capitale régionale et Salémata, d’un hôpital, d’un commissariat de Police… Sans considérer la réforme du code minier qui prévoit un fonds de péréquation et d’Appui aux collectivités locales”, a-t-il indiqué.

Mahammad Boun Abdallah Dionne parle, à cet effet, d’instrument “révolutionnaire, assurant aux citoyens la garantie de profiter des retombées des gisements miniers existant sur leurs territoires. Nul doute que la région de Kédougou, dotée de ressources naturelles comme le fer, le marbre, l’or et d’innombrables potentialités touristiques accueillent avec beaucoup de bonheur le décret d’application de ce fonds. D’autant que la loi a déjà été votée à l’Assemblée nationale”.

Dans le Pudc 2, est inscrite l’érection de 200 forages

Mais le meilleur reste à venir, si l’on se fie au Premier ministre. Dans la mesure où, dit-il, “pour en revenir au département de Saraya”, M. Dionne renseigne qu’il saura qu’il fait partie intégrante du pays. Surtout que le PUDC 2, dans lequel est inscrite la construction de 200 forages, réserve une part importante au département. On peut en citer, entre autres, l’interconnexion du réseau électrique, une des priorités du chef de l’Etat”.

De Dialocoto à Dindifélo, les Dac, routes bitumées, les hôpitaux vont couler à flot, d’après le Premier ministre

La bonne nouvelle du Pm est aussi allée aux populations de Dialocoto. En effet, alors que celles-ci souffraient, depuis des décennies, d’obscurité, le Directeur général du PUDC, Cheikh Guèye, a décidé de les tirer de la pénombre. En quoi faisant? Eh bien, en leur allouant un Groupe pour supporter l’éclairage.

Pendant que les populations jubilent de bonheur, Mahammad Boun Abdallah Dionne revient à la charge en ces termes : «le Président vous a mis dans le PUDC pour que vous ayez l’électricité en continue». Revenant aux réalisations de l’Etat du Sénégal, M. Dionne cite Itato où un Domaine agricole communautaire (DAC) est aujourd’hui en train de résorber le chômage.

Ce n’est pas tout, parce que le Pm a annonce en passant, le bitumage de la route Kédougou-Dindifélo, l’hôpital régional (6 milliards FCFA), le plateau technique moderne du centre de santé de Salémata et le stade régional dont le financement est inscrit dans le budget de 2018.

D’autres comptoirs d’achats, qui s’ajouteront aux trois déjà édifiés dans la zone aurifère, sont au programme. En plus du désenclavement entamé grâce à la réfection de la route Dialocoto-Mako pour un coût global de 24 milliards CFA.  

Et connu très taquin et souvent offensif envers l’opposition, depuis le début de la campagne électorale, Mahammad Boun Abdallah Dionne de jeter quelques pierres dans le jardin de celle-ci. Pour ce faire, le Pm, qui se dit persuadé d’être la seule tête qui, durant cette campagne électorale, pose le pied à Kédougou, soutient que «l’unique liste qui vaille et qui mérite être portée à l’hémicycle est de la coalition Bby».

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here