«L’atelier de lancement de la gestion budgétaire 2018 permet aux différents acteurs impliqués dans la chaîne de la dépense, de passer en revue les difficultés notées  au cours de la gestion antérieure, en vue de leur apporter les améliorations nécessaires à l’atteinte des objectifs de performances», a estimé ce jeudi, le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, en charge du Budget.

En effet selon Birima Mangara qui présidait ledit lancement, «le rappel des procédures et processus de la dépense publique s’avère impératif, et constitue un acte de bonne gouvernance. Mais aussi, l’occasion aux acteurs de la dépense publique d’identifier les multiples écueils, qui constituent autant de limites à l’exécution budgétaire, et pour lesquels il convient d’apporter des solutions urgentes, conformément aux exigences de célérité, d’efficacité et d’efficience qui commande le nouvelles règles de gestion budgétaire.

Outre, ajoute-t-il, elle permettra d’assurer une application optimale de la loi N°2017-35 du 21 décembre 2017, portant loi de Finances pour l’année 2018. Et de rappeler aux différents acteurs, le cadre normatif de la dépense publique ainsi que les enjeux fondamentaux qui s’y attachent».

Ousmane THIANE, Stagiaire (Actusen.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here