Bonnet blanc, blanc bonnet

Le fait est saisissant : Dans le cadre de leur guéguerre psychologique, Pouvoir et Opposition surfent sur les mots. L’un promet que force restera à la Loi et que la Présidentielle du 24 février 2019 se passera sans perturbations.

L’autre passe une bonne partie de son précieux temps à inviter les citoyens dans la rue. Pour faire monter les enchères, le Front de résistance nationale menace de rendre le pays invivable.

Mais vous savez quoi ? Jusqu’ici, «Gorgorlu» s’en tape des positions affichées par l’un et l’autre camp. En gros, il préfère aller vaquer à du plus ô sérieux (la dépense quotidienne et quelques billets pour se payer l’ordonnance auprès du pharmacien d’à-côté).

Parce que le pauvre est convaincu que les deux camps sont identiques. Et a la certitude, clé en main, que tout ce qui les intéresse, c’est leurs jouissances autour de la gestion de la Cité. C’est comme bonnet blanc et blanc bonnet.

Mame Sagar (Billet-SourceA)

Share Button

Laisser un commentaire