Le bureau politique de l’Alliance Pour la République de Kolda s’est réuni le mardi 10 Avril 2018 à son siège à 17 Heures pour aborder l’actualité politique, économique, social et sur le plan de l’éducation.

Abordant l’actualité politique, le bureau est revenu sur la sortie d’une frange de l’opposition en perte de vitesse, de popularité et de programme alternatif crédible regroupée au sein de  l’Initiative pour des Elections Démocratiques (I.E.D) exigeant la démission du Ministre de l’intérieur.

Le bureau politique fustige avec la dernière énergie la position actuelle de ces nouveaux donneurs de leçon de transparence battus pourtant avec un Ministre de l’Intérieur membre de leur mouvance et rappelle à ces démagogues qu’au Sénégal il n’est plus possible de frauder des élections compte tenu des alternances politiques survenues sans heurts sous la supervision des observateurs nationaux et internationaux. N’est-ce pas que les experts de l’Union Européenne suite à l’audit du fichier électoral réclamé par cette même opposition viennent de délivrer un quitus par rapport à la fiabilité du fichier.

Ayant perdu cette manche, cette opposition s’acharne sans arguments convaincants sur le projet de loi instituant le parrainage pour les prochaines élections présidentielles du 24 Février 2019.

Ce projet de loi qui sera soumis très prochainement à l’Assemblée nationale permettra non seulement de crédibiliser notre démocratie, de rationaliser les candidatures compte tenu de la pléthore de listes de candidats enregistrée lors des élections législatives du 30 Juillet 2017, mais également d’ amoindrir les coûts et assouplir la procédure de vote sans occulter l’équité rétablie entre les candidats issus de partis ou de coalitions de partis et ceux indépendants qui pourtant étaient soumis au parrainage.

Cette même opposition va jusqu’à jeter le discrédit sur notre système judiciaire et sur nos valeureux et honnêtes magistrats en voyant une main politique qui n’existerait que dans leur imagination sur le verdict du procès Khalifa SALL, alors que ces derniers n’ont fait que dire le droit dans toute sa rigueur.

« Ce verdict Khalifa SALL » loin d’être perçu comme une victoire ou une défaite d’un camp sur l’autre est un signal fort pour tout homme politique ou citoyen qui gère des deniers publics car la reddition des comptes est une obligation républicaine.

Pour clore ce chapitre sur l’actualité politique, le bureau politique a remercié le Ministre Maire Abdoulaye Bibi BALDE du soutien financier pour faciliter l’enrôlement des primo votants et invite par la même occasion les populations à se mobiliser et à se rendre au niveau des commissions de révision de listes électorales pour s’inscrire ou retirer leurs cartes afin de jouir pleinement de leur droit de citoyen et participer démocratiquement au choix du Président lors des joutes électorales du 24 Février 2019.

Revenant sur l’actualité économique, le bureau politique se félicite des bonnes performances enregistrées par le gouvernement : un taux de croissance de 7,2% en 2017 alors que celui-ci était de moins de 2% en 2012, une production arachidière régionale de 139 558 tonnes en 2017 contre 47 498 tonnes en 2012, une production de riz dans la Région de 75 747 tonnes en 2017 contre 22 733 tonnes en 2012 grâce aux efforts considérables de la SODAGRI.

Ces productions qui ont quasiment triplé en l’espace de quatre ans montrent à suffisance les efforts louables en termes de semence de qualité et de subventions de matériels agricoles réalisés par le gouvernement dans le secteur de l’agriculture moteur de la croissance socio économique.

Le bureau politique demande également au gouvernement de poursuivre ses efforts dans le cadre de la commercialisation de l’arachide et de la promotion de la consommation du riz local pour assurer notre souveraineté alimentaire.

Par ailleurs, le bureau politique s’est fortement réjoui de la qualité de la signature du gouvernement du Sénégal qui lui permet de lever des fonds pour réaliser des projets structurants et innovants tels que le Train Express Régional, les autoroutes de dernière génération, la diversification des sources d’énergie avec la promotion du solaire.

A cela également s’ajoute le rétablissement de l’équité en termes d’infrastructures entre les villes, le monde rural et les zones transfrontalières à travers respectivement le Programme de Modernisation des Villes du Sénégal (PROMOVILLES), le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) et le Programme d’Urgence de Modernisation des Axes et territoires Frontaliers (PUMA).

Ces performances témoignent, éloquemment, de la pertinence et de la réussite du Plan Sénégal Emergent (PSE) notre référentiel national en matière de politique économique et social.

Traitant de l’actualité sur le plan social, le bureau politique a décerné un satisfecit au gouvernement et à son Excellence le Président Macky SALL suite à sa décision de faire de l’année 2018 une année sociale.

Ceci va consolider à ne point en douter les politiques sociales en cours : la Bourse de Sécurité Familiale (B.S.F), la Carte d’Egalité des Chances (C.E.C), la Couverture Maladie Universelle (C.M.U), la modernisation des foyers religieux etc.

Par ailleurs, Le Bureau se félicite  des mesures prises par le Gouvernement pour traquer les auteurs des rapts et meurtres d’enfants qui avaient fini par instaurer une panique générale chez les enfants et leurs parents.

Concernant la crise scolaire, le bureau politique salue la disponibilité du gouvernement à négocier avec les syndicats d’enseignants en atteste l’audience qui leur a été accordée par le Chef de l’Etat suite aux rounds de négociations avec le Premier ministre et les ministres concernés.

Le Bureau politique soucieux de l’avenir des élèves, demande solennellement au Gouvernement de faire encore des efforts supplémentaires et, aux syndicats d’enseignants des concessions pour sauver l’année scolaire 2017 – 2018 et trouver  une solution durable aux grèves cycliques qui impactent négativement sur le niveau de nos élèves et la crédibilité de nos diplômes.

Fait à Kolda, le 10 Avril 2018.

Le Bureau Politique de l’APR de Kolda.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here