La Banque Africaine de développement (Bad) a contribué massivement au financement de tous les grands projets structurants du Sénégal. Notamment, le Train express régional (Ter), l’Aéroport internationale Blaise Diagne (Aibd), l’autoroute à péage de Dakar, le projet rizicole de la campagne agricole de Saint-Louis du Sénégal, la construction du pont Trans-Gambien, la construction du pont de Rosso et le programme de modernisation des villes (Promovilles).

L’annonce a été faite ce lundi par la Directrice générale du Bureau régional de développement et de prestation de services pour l’Afrique de l’Ouest lors de la revue à mi-parcours du Document de stratégie pays (Dsp) 2016-2020.

Madame Marie Lauré Akin-Olugbade se prononçait sur la coopération entre le Sénégal et la Banque africaine de développement (Bad) qui, d’après elle, se porte bien.

«De 1972 à ce jour, la Bad a approuvé un total de 107 opérations pour un montant de 1710 milliards de F Cfa en faveur du Sénégal», a-t-elle magnifié.

En effet, si l’on se fie à ses propos, «d’importants progrès ont été notés dans la mise en œuvre de la stratégie en cours». Et, au cours des deux dernières années, révèle-t-elle, «la Bad a approuvé 12 projets pour un montant total d’engagement de 606 milliards de F Cfa».

La Directrice a aussi levé un coin du voile sur les prochaines interventions que la BAD compte mettre en œuvre au Sénégal. Il s’agit, détaille-t-elle, «de maintenir la dynamique de la production agricole en intervenant sur les chaines de valeur dans le cadre des agropoles, d’amplifier les actions de distribution pour l’atteinte de l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025. Mais aussi de poursuivre le processus de désenclavement des zones de production et de renforcer les corridors de transport et d’augmenter les capacités de mobilisation de ressources internes à la hauteur des capacités d’endettement du Sénégal».

Mansour SYLLA (Stagiaire-Actusen.sn)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here