Corruption à l’Iaaf : les détails sur les 2 millions de dollars qui ont perdu Massata Diack

Après une longue période d’investigations et de recoupements rondement menés, le Fisc américain a retracé, dans les moindres détails, les raisons des virements à hauteur de 2 millions de dollars versés à Massata Diack.

Œuvre du patron du Comité olympique (Cio) de Rio (Brésil), Carlos Arthur Nuzman, lui-même arrêté récemment dans le cadre de la même procédure de corruption présumée à l’Iaaf, Libération rapporte  ce samedi, qu’après obtention des documents par le fisc américain, les “preuves” ont été transférées aux enquêteurs français en charge du dossier.

Comme homme de paille, c’est Arthur Menezes Soares qui a effectué le virement sur ordre du patron du Cio du Brésil, le 29 septembre 2009 soit 3 jours avant l’attribution des Jeux olympiques (JO) 2016 au Brésil.

Quels coïncidences ! Aussi, quelques jours après avoir reçu ce montant faramineux qui ne se justifie pas puisque les deux hommes n’étant pas dans des relations d’affaires, les enquêteurs découvriront que Massata Diack s’est payé une virée dans une Boutique de montres de luxe à…Paris.

Voilà pourquoi, les éléments enquêteurs doutent de sa bonne foi…

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here