La Couverture Maladie universelle (Cmu) qui avait pour but de généraliser l’accès aux soins de santé et de favoriser une meilleure prise en charge des populations sénégalaises, surtout les plus vulnérables, plonge les structures sanitaires dans un endettement qui cause les ruptures de médicaments à répétition.

Une difficulté qui n’épargne guère, le poste de Pout Diack (dans la commune de Notto Diobas), qui était sur le point de fermer ses portes, pour n’avoir pas reçu depuis 15 mois, selon le quotidien L’As qui nous rapporte les faits, aucun remboursement de l’Etat, une situation qui met tout le personnel dans un dénuement total.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here