Le Mouvement national des enseignants patriotes (Monep) du Pastef n’ont pas fini de s’indigner du traitement que l’Etat du Sénégal réserve aux enseignants. En point de presse ce jeudi matin, les enseignants dudit Mouvement ont dénoncé ce qu’ils qualifient de “situation désastreuse”. “Face aux dérives du régime de l’Alliance pour la République (Apr), le parti Pastef Les Patriotes se dresse en sentinelle contre les décisions impopulaires prises contre les parents d’élèves, le corps enseignant et les populations en général”, ont-ils déclaré.

A les en croire, “le gouvernement, depuis l’avènement du régime de Macky Sall au pouvoir en 2012, est en train d’hypothéquer leur carrière”. Et ils en veulent pour preuve le fait que “les commissions d’avancement ne se réunissent pas régulièrement. Des enseignants restent plusieurs années dans la même situation administratives. Et ceci a un impact sur la promotion et sur le salaire”, soutiennent-ils.

Pour Moustapha Faye, Secrétaire général du Monep,  tous les enseignants doivent “saisir la Direction Générale des impôts et des domaines pour demander l’application des dispositions de l’article 171 du Code général des impôts (Cgi)”. Car, les retards notés dans la “titularisation des enseignants peuvent avoir comme effet, une retraite de misère car beaucoup d’entre nous vont aller à la retraite sans avoir totalisé les 30 ans de service qui leur donneraient droit à une retraite complète alors qu’ils auront servi pendant plus de 30 ans dans la mission d’enseignement de manière loyale et patriotique”, justifie-t-il.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here