Les premières lueurs de l’aube distillèrent un jour blafard et lugubre 

L’atmosphère tiède, les visages amochés 

Le peuple surpris et mortifié 

Quel triste jour ! Quelle triste nouvelle !

Tivaoune était prise d’assaut, les talibés la rallièrent, toutes confréries confondues 

C’était l’ami du Sénégal, un Produit achevé de l’Islam véritable qui venait de nous fausser compagnie : Maam Abdoul Aziz SY Dabaax

Homme toujours cité en modèle, averti et avisé 

Séraphin de la parole de Dieu 

Le peuple à qui vous avez abreuvé d’une lumière céleste,

Que vous avez choyé d’idées génératrices de progrès,  

Continue de vous pleurer à jamais ! 

Maam Dabaax, vous êtes une Echappatoire, un Bouclier moral pour tout un Peuple 

Rien ne nous emportera, vous nous sustentez 

Et les rapaces ne tireront,  aucunement, profit de nos cadavres 

Maam Dabaax Ya baax! 

Nous avons perdu, le Sénégal a perdu, le monde a perdu 

Homme rare dans son genre, toujours égal à lui-même 

Héros incontesté de la paix sociale, Parrain de toute une Nation 

L’oubli, ce second linceul des morts, ne vous enveloppera à la saint glinglin

Et votre œuvre si encyclopédique épousera, nous en sommes sûrs, les contours de l’éternité 
Reposez en Paix !

Ibrahima NGOM Damel,

Journaliste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here