A l’instar des autres localités du pays, la musique a été fêtée à Dahra par les acteurs culturels. Pour célébrer l’événement, un conclave, à l’initiative du président de la commission Arts culture et Loisirs, Papa Sara Ndiaye, a été organisé à la salle de délibération de la mairie pour ergoter d’abord sur la situation des acteurs culturels dans le département de Linguère en général et à Dahra en particulier ensuite, peaufiner des stratégies pour permettre à la culture de retrouver son lustre d’antan.

Selon Amadou Aly Maimouna Sow, virtuose du Rity,  « les autorités locales n’accordent aucune importance à la culture. En effet fustige-t-il, depuis l’élection du président Macky Sall, le Conseil départemental et la mairie de Dahra n’ont jamais doté aux acteurs culturels de subvention.

Le président de la commission Arts culture et loisirs de la mairie de Dahra, après avoir écouté, religieusement, les doléances des panélistes,  a  promis de rendre compte à qui de droit et les a exhortés de s’organiser pour mieux défendre leurs intérêts.

En tant que compétence transférée bénéficiant de fond de dotation, ils exigent leur part des budgets d’autant plus qu’une partie des fonds de dotation leur est directement destinée.

Un méga concert avec une diversité musicale a été étalé durant toute la nuit au centre socio-collectif de Dahra. Les mélomanes ont été bercés par diverses sonorités musicales (rap, musique traditionnelle, musique moderne, prestation de comédiens et de danseurs…).

A noter la prestation exceptionnelle du très prometteur groupe  «Djoloff Art».

Moustapha Ndiaye, Correspondant à Linguère (Actusen.sn)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here