Perte tragique de deux ouvriers au Pôle de Diamniadio : le Ministère de Mary Teuw Niane dans la tourmente ; aucune responsabilité de l’Aprosi

Le Directeur général de l’Agence de l’aménagement et de promotion des sites industriels (Aprosi) est inconsolable. Et bouillonne de colère contre Actusen.com. Après que votre Site, relatant le cas des deux ouvriers, accidentellement, morts, lors de l’effondrement d’un chantier à Diamniadio, a cité ses Services dans cette tragédie.

Eh bien, Djim Momath Bâ, Dg de l’Aprosi, a toutes les raisons du monde de s’étrangler de nervosité. Car autant les deux ouvriers décédés travaillaient dans un Site appartenant au Pôle de Diamniadio, autant leur chantier ne relevait pas des prérogatives de l’Aprosi. Mais plutôt d’une autre entité étatique, dont nous reviendrons sur l’identité.

Un de ses proches a joint Actusen.com pour apporter la précision et se désoler que votre serviteur ait fait du tort au boss de l’Aprosi, qui n’a rien à cirer avec ces deux victimes.

Alors, pan sur le bec de Actusen.com ! Mille et une excuses au patron de l’Aprosi. Votre journal en ligne reviendra sur ce double drame, ainsi que sur l’entité étatique qui gère le Site où s’est produit le sinistre.

Hier, déjà, le Service de communication de l’Aprosi, joint par téléphone par Actusen.com, dégageait en touche en ces termes : “nous ne sommes pas informés d’un quelconque incident, encore moins de mort d’hommes sur un Site du Pôle industriel de Diamniadio».

Poursuivant ses investigations, Actusen.com a pu se rendre compte que c’est au niveau de l’Université du Savoir qu’a eu lieu la double perte tragique. D’ailleurs, interpellée, la Chargée de Communication du Ministère de l’Enseignement supérieur de Mary Teuw Niane nous a recommandés de nous adresser au Directeur de la Construction.

Ce dernier, très serein, a confirmé que le drame concernait exactement deux ouvriers qui travaillaient dans le chantier de l’Université du Savoir et pour le compte de l’entreprise Mbakaol.

Le Directeur des Constructions sur les circonstances du double drame

Et, au bout du fil, le Directeur des Constructions, derrière le trémolo de sa voix, de se désoler de cet accident. Selon lui, l’un des ouvriers est mort sur le coup, à peine sont-ils tombés d’un échafaudage, tandis que l’autre a perdu la partie, après avoir été évacué à l’hôpital.

Donc, comme nous l’écrivions, il y a quelques heures : deux ouvriers ont perdu la vie dans les parages de l’entreprise Mbakaol. L’un d’eux était âgé de 32 ans et a laissé derrière lui une épouse et un enfant.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here