La posture du Procureur de la République sur la tuerie intervenue la semaine dernière à Bourofaye n’agrée pas le porte-parole du parti Rewmi. Selon Abdourahmane Diouf, ce dernier devrait communiquer sur la question.

«Le procureur de la République devrait parler, non pas, pour étaler sur la place publique, des secrets défense, mais pour informer les sénégalais sur l’évolution de l’enquête», a-t-il déploré, au détour de l’émission «Grand jury» de ce dimanche, suivie par Actusen.com.

De son avis, la question Casamançaise est très sérieuse, au point que dit-il, un dialogue national autour d’elle serait important. «Il doit y avoir une union sacrée autour de la Casamance, un dialogue politique national et une politique économique volontariste en faveur de la Casamance», a-t-il insisté. A l’en croire, sans une Casamance stabilisé, il n’y aura pas une stabilité au Sénégal. Et les solutions ne viendraient pas seules.

Ousmane THIANE, Stagiaire (Actusen.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here