Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan (Mefp), Amadou Ba a procédé ce jeudi avec l’Agence française de développement au Sénégal (Afd) à la signature d’une convention de financement Smartgrids.

Cette convention d’un montant de 52 millions d’euros, soit un montant environ 34 milliards de francs Cfa, si on en croit Amadou Ba, «vise à améliorer la compétitivité énergétique ainsi que les conditions de vie des populations grâce à la sécurisation de l’approvisionnement en électricité.

Aussi, ce programme permettra de renforcer, de moderniser les réseaux du transport afin de prendre en compte les nouvelles capacités de production énergétique de la Senelec et de réduire les pertes inhérentes aux transports d’énergies».

Le ministre précise également que le «programme permettra aussi d’augmenter la part d’énergie renouvelable dans notre production énergétique conformément aux orientations du Président de la République Macky Sall, qui a fait de la mix-énergétique, un axe majeur de la gouvernance du secteur».

L’argentier de l’Etat a tenu aussi à rappeler les différentes conventions signées par l’Afd et l’Etat du Sénégal et qui, selon lui, contribuent à la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse).

«48 conventions de financement ont été signées pour un montant total de 129 millions d’euros soit un environ 846 milliards de francs Cfa. Cet important concours financier touche tous les secteurs préoccupés du Pse, notamment, les infrastructures et services du transport, l’énergie, l’agriculture, l’eau, l’assainissement, l’éducation et la formation professionnelle, la santé ou encore la protection sociale», a-t-il énuméré.

 Mansour SYLLA (Stagiaire-Actusen.sn)  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here