En plein ramadan, il est pris la main dans le «pantalon bas» d’une petite et échappe à un lynchage

Chaque jour, viol par-ci, agression sexuelle par-là. Ce matin encore, il est question d’un jeune maçon surpris en pleine tentative de viol sur la fille de son employeur, raconte Les Echos. «Qui travaille à l’hôtel, mange à l’hôtel», a sûrement voulu respecter le présumé violeur.

L’affaire remonte en fin de semaine passée lorsque vers 14h30, le nommé K. Diallo a invité la petite à venir dans sa chambre, en location dans le quartier Diack Sao, pour l’envoyer à la boutique. Malheureusement, les voisines ont vu la scène.

Une des leurs va oser s’approcher de la porte de la chambre pour tenter d’écouter et puis d’un seul coup elle souleva le rideau. A sa grande surprise, la fillette est à moitié nue. Elle alerte le quartier. Et, n’eût été le père même de la victime, le présumé violeur aurait subi un sévère lynchage.

A la police, la petite explique que le garçon lui a seulement offert une pièce de 50 francs Cfa et s’est couché sur lui sans la déshabiller.

Ce présumé violeur est récidiviste selon la victime dans le quotidien de Front de Terre. «Pour les trois premières fois, il avait profité du moment où ma maman préparait le repas dans la cuisine pour m’allonger sur le lit de ma mère et se coucher sur moi. Mais, il n’a jamais ôté mes habits ni les siens», dit la petite.

Pour sa part, le jeune reconnait les faits portés contre sa personne. Il avoue aussi que ce n’était pas la première fois mais n’est jamais passé à l’acte.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here