Entre autres coups de feu de Moustapha Diakhaté, invité de “En Aparté” : “Khalifa Sall, un candidat au blanchiment et au détournement de deniers publics ; Abdoulaye Wade dirige une liste de revanche ; Abdoul Mbaye, une candidature de la honte pour lui et pour sa famille”

Adieu, la politique ! Moustapha Diakhaté quitte, comme il l’a promis, l’Assemblée nationale. Mais avant de partir pour servir son pays dans d’autres domaines de la vie, dit-il, le Président sortant du Groupe majoritaire “Benno Bokk Yakaar” lors de cette douzième Législature, s’est confié à Actusen.com. Dans l’émission “En Apparté”, Moustapha Diakhaté fait la redevabilité de de cette Législature finissante et donne les clés de la “réussite” pour la treizième qui s’annonce.

“La 12e Législature, contrairement à ce qui est avancé souvent, a fait son travail”. Lequel, par ailleurs, poursuit-il, s’est confronté à certaines difficultés à cause du manque de personnes ressources dans certains domaines. “L’Assemblée nationale doit regorger d’hommes et de femmes de qualités pour prendre, au mieux, les préoccupations des citoyens qu’ils représentent”.

Au micro de Actusen.com, Moustapha Diakhaté s’est prononcé sur les Législatives prochaines. S’il est d’avis que choix ne peut être plus judicieux que celui porté sur le Premier Ministre, Mahammad Boun Abdalla Dionne pour diriger la liste nationale de la Mouvance présidentielle, il n’en demeure pas moins qu’il s’est attaqué à certaines têtes de listes de l’Opposition. Khalifa Sall, Abdoulaye Wade et Abdoula Mbaye, tous, en ont pris pour leur grade.

A l’en croire, la Coalition Gagnante (Wattù Senegaal), Abdoulaye Wade, est une liste de “revanche”. Car, affirme-t-il, ce dernier “n’a jamais accepté sa défaite de 2012. Et surtout, d’avoir été battu par Macky Sall”. Mais, précise-t-il : “s’il n’est pas content, il n’a qu’à s’en prendre à lui-même et au peuple sénégalais qui a porté son choix sur Macky Sall”.

Quid de Khalifa Sall, Moustapha Diakhaté parle de “rancune”. Pour lui, la candidature du Maire de Dakar inculpé pour des faits présumés de blanchiment de capitaux et détournement de capitaux n’est pas sérieuse. “C’est se moquer du peuple sénégalais que de présenter Khalifa Sall en prison comme candidat à l’Assemblée nationale”.

“Les Sénégalais comprendront aisément qu’ils ne sont pas en face d’un candidat aux législatives mais d’un candidat au blanchiment et détournement de deniers publics”, a fustigé le Président sortant du Groupe parlementaire de “BBY”.

 S’agissant de Abdoul Mbaye, Moustapha Diakhaté est d’avis que ce dernier, croyant être Pm jusqu’à la fin de sa vie, s’est inscrit aussi dans la logique de la revanche. Aussi, a-t-il qualifié sa candidature comme celle de la “honte pour lui d’abord et pour sa famille”.

Sur la modification du Code électoral fustigée par l’Opposition, Moutapha Diakhaté dit que c’est un “faux débat que de penser que la majorité a violé le Code électoral”.

Pour  lui, le consensus autour de la majorité a eu raison des partisans du “NON”. Qualifiant cette réforme “d’historique, d’appropriée et répondant aux inquiétudes des électeurs”

Concernant les fuites au Baccalauréat, Moustapha Diakhaté a dit toute son indignation. Pour lui, compte-tenu de la place qu’occupe l’école dans la construction de la Nation et en tant qu’ascenseur social, ce qui s’est passé cette année est “inacceptable” et demande au Gourvernement de faire toute la lumière sur cette affaire”. Une vidéo explosive à ne rater sous aucun prétexte.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here