«On laisse les gens jusqu’à la barre. C’est une erreur monumentale. Je veux que la sécurité soit plus vigilante». Ces propos sont du juge Malick Lamotte. Ce dernier a demandé au service de sécurité d’être plus vigilant par rapport aux va-et-vient des membres de l’assistance.

A ce moment, une dame s’est, en effet, dirigée vers la barre pour faire on ne sait quoi. Face à cette injonction du juge, les gendarmes, les éléments de la BIP, disséminés dans le public, ont redoublé de vigilance. Seulement, au détour du procès, nous en avons approché quelques éléments de la sécurité. Ces derniers estiment que, dans certains cas, on ne les laisse pas faire leur travail comme il se doit.

Au deuxième jour du procès, ils nous confessent que le président Lamotte a commis une erreur qui pouvait mettre en danger la vie du maire de Dakar. En fait, suite à une demande de l’avocat Me Koureyssi Ba, les éléments pénitentiaires d’intervention ont été obligés de revoir leur positionnement. «Ils croit qu’ils sont des meubles. J’ai été très écœuré», peste un Agent de la BIP.

Omar NDIAYE (Actusen.com)

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here