Décidément, le feu refuse de nous lâcher les basques, et pour cause. Après le «Dakaa» de Médina Gounass sur fond de dizaines de morts et la cascade d’incendies meurtriers enregistrés, dans un passé encore récent, ça consume toujours.

Il y a quelques jours, c’est l’ancien immigré Cheikh Diop, qui a rendu l’âme, après s’être immolé. On n’a pas encore fini de s’en émouvoir que Khadim Ndiaye, aspergé puis brûlé vif par sa présumée douce moitié, Aïda Mbacké, rejoint, à son tour, le ciel.

Quelques jours auparavant, c’est le Fonds monétaire international, qui annonce que Sunugal verra 115 de ses pauvres milliards F Cfa de recettes partir en fumée. Bref, ça crame dans tous les sens.

Les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar brûlent tout, depuis samedi passé, parce qu’orientés dans la rue par le ministre Mary Teuw Niane, alors qu’ils se croyaient dans des Etablissements privés. Bref, c’est comme si Héphaïstos, dieu du feu, a déménagé au pays de «Thiompal».

Mame Sagar (Billet-SourceA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here