(Exclusif Actusen.com) La page 87 du Rapport 2013 de l’Itie qui confirme Aly Ngouille Ndiaye ; ce qu’encourt l’ex-Pm Abdoul Mbaye, si…

Vendredi dernier, le ministre de l’Industrie et des Mines était monté au créneau, au détour d’une émission télévisée, pour déclarer, à haute et intelligible voix, que le Rapport 2013 de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie) a crédité l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, (Ndlr : il ne l’avait pas cité nommément) d’être actionnaire dans la Société d’exploration, d’exploitation, d’importation et de commercialisation en Afrique (Sored Mines).

Pour convaincre les plus sceptiques, Aly Ngouille Ndiaye avait rajouté une couche à cette sortie. En affirmant que ladite Société avait bénéficié d’une concession minière qui lui a permis d’avoir produit 30 tonnes d’or, selon toujours le Rapport 2013 de l’Itie.

Selon toujours le ministre de l’Industrie et des Mines qui cite le fameux Rapport, à sa page 87, l’ex-Chef du Gouvernement, Abdoul Mbaye, détenait 6,09% des actions de ladite Société.

Aly Ngouille Ndiaye, muni de sa calculette, avait également déclaré que quand on détient 6,09% d’actions dans une Concession minière ayant produit 30 tonnes d’or, on peut se retrouver au minimum avec 20 milliards F Cfa, après partage du bénéfice de la vente de la ressource aurifère.

Refusant de lâcher les basques à Abdoul Mbaye, chef de file de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act), le ministre-maire de Linguère avait poussé le bouchon plus loin. En soutenant mordicus que, bizarrement, dans le Rapport 2014 de l’Itie, le nom du 1er Premier ministre de Macky Sall (Ndlr : il ne l’a, à aucun moment de son intervention télévisée, nommément cité) avait disparu, comme par enchantement.

Aussi, Aly Ngouille d’interpeller Abdoul Mbaye, afin qu’il dise aux Sénégalais combien il a vendu ses actions. Et combien cette concession minière lui a rapporté, puisqu’il se veut le chantre de la transparence.

Quarante-huit heures après cette sortie du ministre de l’Industrie et des Mines qui a fait couler beaucoup de salive, Abdoul Mbaye, interpellé par Actusen.com, au sujet de cette sortie empoisonnée de Aly Ngouille Ndiaye, a failli piquer une crise des nerfs contre celui-ci. Ainsi, dans une colère noire, le Chef de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail a même qualifié cette sortie du ministre de l’Industrie et des Mines de mensongère.

Alors, dans ce contexte fait d’accusations et de contre-accusations, Actusen.com a cherché à en savoir davantage. Notamment pour éclairer tous les pans d’ombres qui entourent la fameuse page 87 du très volumineux Rapport 2013 de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives.

La page 87 du Rapport 2013 de l’Itie confirme Aly Ngouille Ndiaye sur les 6,09% de l’ex-Pm Abdoul Mbaye dans Sored Mines

Et en grattant le vernis qui recouvre ledit Rapport, Actusen.com s’est rendu compte que la vérité est plus prosaïque. En effet, dans la page 87 du Rapport en question parcouru par Actusen.com, il est bel et bien mentionné que Abdoul Mbaye fait partie des actionnaires de la Société d’exploration, d’exploitation, d’importation et de commercialisation en Afrique (Sored Mines).

Ce n’est pas tout. Car autant l’ancien Chef du Gouvernement accuse le ministre Aly Ngouille Ndiaye d’avoir dit des contrevérités au sujet de son actionnariat à Sored Mines, autant le Rapport 2013 de l’Itie mentionne que Abdoul Mbaye détenait 6,09%.

La liste totale des actionnaires de Sored Mines, selon le Rapport 2013

La page 87 que Actusen.com vous publie en fac-similé, énumère les différents actionnaires de Sored Mines. Chacun, avec le nombre de ses parts.

C’est ainsi que Terrysco Investment (Pape Ousmane Ahne) est créditée de 51% ;  Ahne Papa Ousmane (27,31%) ; Ahne Mbaye Ndèye Sokhna (6,21%) ; Mbaye Abdoul (6,09%) ; Ahne Mame Mbaye (2,85%) ; Ahne Mame Mbaye (2,85%) ; Mining Investment Associat (Mame Mbaye Anne) (0,93%) Ahne El Hadj (0,06%) ; Ahne Abdoul Aziz (0,06%).

Les 5000 actions de Abdoul Mbaye “cédées”, un certain 10 juin 2014 ; mystère, cependant, sur le prix de cession

Actusen.com a, par ailleurs, appris de sources généralement bien informées que c’est le 10 juin 2014 que l’ancien Premier ministre aurait cédé ses actions. Celles-ci étaient estimées, dit-on, à 5000. C’est tout le sens qu’il faille donner au fait que, donc, dans le Rapport 2014 de l’Itie, ne figure aucune trace d’Abdoul Mbaye.

Maintenant, ce que le Rapport 2013 de l’Itie ne mentionne pas, parce que le Commissaire des comptes n’en aurait pas fait cas, c’est combien Abdoul Mbaye a-t-il vendu ses 5000 actions.

Après cette cession, qu’est-ce que les Impôts ont pu en tirer comme retombées. Et selon toujours les sources de Actusen.com, c’est là que le Pouvoir pourrait donner du fil à retordre au leader de l’Act, dans les prochains jours, semaines ou mois. 

C’est dire que quand le ministre Aly Ngouille Ndiaye demande à Abdoul Mbaye d’édifier l’opinion sur le montant de la cession de ses actions, la question paraît, à première vue, anodine. Mais semble ô combien toxique. Eu égard aux développements auxquels on pourrait assister.

Le Trésor public a-t-il tiré profit de cette cession de 6,09% par Abdoul Mbaye ?

Abdoul Mbaye gagnerait à surveiller ses arrières. En effet, dans un contexte où l’opposition crie sur tous les toits l’exigence de recouvrer les avoirs miniers du Sénégal et de la reddition des comptes, Macky Sall et son régime pourraient demander à l’ancien Premier ministre de les édifier sur ce que le Trésor public a gagné dans cette transaction.

Par contre si, par malheur, Abdoul Mbaye n’avait pas versé un rond aux Impôts ou ne donnait pas la valeur exacte de la transaction, lors de la cession de ses actions, il pourrait encourir de sérieux ennuis.

C’est dire que le feuilleton Macky Sall-Abdoul Mbaye pourrait être loin d’avoir connu son épilogue. Tout comme le patron de l’Act devra être psychologiquement costaud, pour poursuivre sa traque au régime en place.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here