Film court-métrage sur l’affaire des 94 milliards: le forum du justiciable réagit

Les arguments avancés dans le film court-métrage de Me El Hadj Diouf, Avocat de Mamadou Mamour Diallo dans l’affaire des 94 milliards, n’a pas laissé indifférent le Forum du justiciable. Dans un communiqué reçu à Actusen.sn, l’instance dirigée par Babacar Ba «invite solennellement Monsieur Ousmane Sonko à s’expliquer sur les intérêts qu’il aurait sur l’affaire du Titre foncier 1451/R». Car, lit-on dans la note, «cette vidéo de court métrage révèle que monsieur Ousmane Sonko, aurait signé par le biais de sa société ATLAS un protocole d’accord avec les héritiers du Titre foncier 1451/R. Ledit protocole signé le 07 Août 2018 précise que la société ATLAS aurait pour entre autres missions de recouvrer toute sommes d’argent appartenant aux héritiers moyennant une commission de 12% soit 11.280.000.000 F Cfa. Ce protocole violerait également les dispositions de l’article 30 de la loi  N° 76-61 du 02 Juillet 1976 relative à l’expropriation pour cause d’utilité publique qui interdit les actes d’intermédiaire en matière d’expropriation».

Rappelant dans le communiqué dont Actusen.sn détient copie, avoir «interpelé le sieur Sonko sur son implication dans ce dossier, dans un communiqué du 30 Août 2019», le Forum «demande à Monsieur Ousmane Sonko de mettre à la disposition des sénégalais les preuves dont-il dispose notamment le nom de la banque et le numéro du compte bancaire qui aurait accueilli les 46 milliards déjà virés(dans un état de droit, il faut toujours apporter la preuve de ses accusations)».

Le Forum du justiciable s’interroge, si les arguments avancés dans le film de l’affaire des 94 milliards sont prouvés, «sur les véritables motivations de Monsieur Ousmane Sonko». «Est-il motivé par la sauvegarde de l’intérêt général ou par des commissions à hauteur de 11.280.000.000 Fcfa ?», s’interrogent les services de Babacar Ba. Qui ajoutent dans la foulée que «le Forum du justiciable met en garde contre toute tentative de règlement de compte personnel sur le dos des sénégalais ainsi que l’utilisation de la politique et du terrain médiatique pour un règlement d’affaires d’ordre privé».

Actusen.sn

Laisser un commentaire