Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a nommé lundi 16 avril par décret son nouveau Premier ministre, Aristides Gomes, qui est entré en fonction dans la foulée, afin de « mettre fin définitivement » à la crise politique qui dure depuis des années. Aristides Gomes est le septième Premier ministre en l’espace de quatre ans.

Nommé officiellement hier en fin de matinée, Aristides Gomes est entré en fonction dans la foulée. Dans une brève déclaration, le nouveau Premier ministre donne le ton se considérant comme l’animateur d’une équipe d’acteurs politiques.

« Si j’ai été nommé comme Premier ministre, le contenu essentiel de mon action sera d’animer non seulement l’équipe, mais les partis politiques. Ils doivent s’entendre, d’abord pour qu’il y ait une équipe, et ensuite pour qu’on puisse aller vers des élections. La route est déjà définie », a déclaré le nouveau chef du gouvernement bissau-guinéen.

Aristide Gomes s’est ensuite entretenu avec le président José Mario Vaz. Au sortir de l’audience, il a annoncé à RFI qu’il a entamé des concertations avec les partis politiques en vue de former un gouvernement de consensus.

« L’essentiel ce n’est malheureusement pas le développement. L’essentiel c’est les élections. Les partis politiques seront obligés de participer dans le choix des membres du gouvernement puisque les accords vont dans ce sens », poursuit-il.

La tâche de ce gouvernement sera essentiellement d’organiser des élections législatives prévues pour le 18 novembre prochain.

Rfi.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here