Depuis Accra où il a assisté à l’Assemblée générale du Réseau libéral Africain, Idrissa Seck a encore accablé de ses «sarcasmes» Macky Sall.

Dans des propos rapportés par SourceA, dans sa parution de ce lundi 05 mars 2018, le patron du parti Rewmi, laisse entendre que Macky est un «Maoïste» devenu libéral qui fait de l’emprisonnement et de la déportation de ses adversaires politiques sa principale tasse de thé.

«Je voudrais lancer un appel solennel au président Macky Sall, un maoïste devenu libéral, pour qu’il libère le prisonnier politique Khalifa Sall, député-maire de la Capitale sénégalaise, héritier légitime du socialiste Léopold Sédar Senghor», a-t-il déclaré.

A son avis, «la défense de la liberté contre l’arbitraire oppression est un principe qui transcende les idéologies et les croyances. Nul ne doit tolérer qu’une institution judiciaire soit manipulée par l’Exécutif pour agresser ses adversaires et garantir l’impunité à ses partisans et alliés».

«Le 30 mars prochain, le monde entier saura si Macky a réussi ou pas à se servir de la justice pour emprisonner ou déporter des adversaires politiques. Tous les libéraux du monde dont il proclame faire partie devront y veiller fermement  et j’y prendrai toute ma part, à coté de l’opposition sénégalaise et des forces vives de la nation», a-t-il ajouté.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here