Transfert de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor : ça craint un “homicide” quasi-généralisé contre les emplois

Le transfert de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor à celui de Blaise Diagne risque de faire disparaître beaucoup de Sociétés et de plonger certains travailleurs dans le chômage. Ainsi, après le cri de cœur du personnel de Lss qui prépare une marche, ce lundi, c’est au tour de la société Shs de manifester sa colère.

Et, invité dans l’émission «Objection» de ce dimanche sur Sud Fm suivie par Actusen.com, Mansour Samb, Président de Shs, dénonce la décision du Gouvernement de vouloir liquider la moitié de ces personnels.

«La Société de Aas n’a pas d’expertise ni de certification et pour pouvoir exister, elle va prendre notre fonds de commerce, notre personnel et notre équipement pour être opérationnelle», regrette-il.

«Pourquoi on donne 33% à des Turcs et depuis 15 an, c’est nous qui faisons marcher l’Aéroport Léopold Sedar Senghor au niveau des Compagnies ?», s’interroge Mansour Samb.

Concernant le manque d’emplois, le Directeur général de Shs demande à l’Etat de se ressaisir. «Si l’Etat ne se reprend pas, plus de 1500 employés vont perdre leur travail», nous apprend-il.

Mansour SYLLA Stagiaire Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here