Près de 650 kilos de chanvre indien d’une valeur de 44.590.000 F Cfa, 35 cartons de médicaments estimés à 3.547.207 F Cfa et des produits impropres à la consommation d’une valeur de 3.445.550 de francs ont été incinérés par la Brigade mixte de veille sanitaire composée de la Douane, du Service du contrôle du commerce et du Service de l’hygiène de la région de Kédougou.

Les saisies ont été, la plupart, effectuées dans le département de Salémata, de Kédougou mais pour le chanvre indien, la moitié a été saisie dans le département de Saraya, à Moussala, dernier village frontalier entre le Sénégal et le Mali.

Selon le Lieutenant Cheikh Ndiaye, Chef de la Brigade de Kédougou, «c’est sur instruction du Colonel Ibrahima Faye, Commandant de la Zone sud-est, que nous avons organisé cette opération d’incinération des produits saisis par les Unités de la Douane de Kédougou et de Saraya, à savoir les stupéfiants, sous la supervision du Gouverneur de la région et de certains chefs de Services.

Nous avons une valeur estimée à 44.590.000 de francs de chanvre indien et une quantité importante de médicaments prohibés estimés à près de 3 millions qui ont été incinérés. Et tous ces produits passent par nos frontières et dans les sites d’orpaillages traditionnels qui sont aujourd’hui les lieux les plus propices au trafic de stupéfiants.

Nous continuerons de faire notre mission qui est de veiller et de contrôler les produits, mais aussi de faire en sorte que le corridor, qui est devenu la route la plus empruntée, soit sécurisée», précise le Lieutenant Ndiaye, Commandant de la Brigade de Kédougou.

C’est aussi le même combat qui est engagé par la Brigade de la Douane de Saraya, mais aussi le Service régional du commerce qui, dans ce même programme de lutte contre les produits de consommation prohibés, a fait une importante saisie de médicaments et d’aliments impropres à la consommation d’une valeur de 3.445.550 F Cfa.

Pour son Chef de Service de la région du Commerce, le Commissaire El Hadji Yoro Fall, «c’est grâce à la vigilance de nos éléments, que une nous avons pu saisir toute cette quantité de produits impropres à la consommation. Même si nous manquons de personnel, cela ne nous décourage pas, puisque nous sommes là pour aider et travailler au service de l’Etat et des populations de Kédougou et le travail de terrain va continuer. Tant que ceux qui le font n’arrêteront pas, ils nous trouveront sur leur chemin».

Le Gouverneur de la région de Kédougou, William Manel, salue l’excellent travail de la Brigade mixte de veille

Assistant à la cérémonie d’incinération, le Gouverneur de la région de Kédougou, William Manel, a salué le travail de la Brigade mixte de veille sanitaire pour cette importante saisie effectuée dans la région de Kédougou. Selon lui, «cela prouve que nos forces de défense et de sécurité sont en train d’abattre un excellent travail de sécurisation soutenu par les Services techniques de l’État, à savoir le Service de contrôle du commerce. Je tiens à les féliciter et nous allons bientôt incinérer une autre quantité de chanvre indien saisie par la Gendarmerie et la police, en juin, qui va coïncider avec la Journée nationale de la sécurité».

Il faut rappeler que la région de Kédougou est l’une des régions qui accueillent plus d’une douzaine de nationalités et est frontalière à deux pays (Guinée Conakry et Mali Bamako) où la quasi-totalité de leurs produits passe par Kédougou, avant d’arriver à destination. A cela, s’ajoutent les nombreux sites d’orpaillage, qui accueillent toutes sortes de trafiquants.

Lama SIDIBE, Correspondant à Kédougou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here