Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall exprimant sa satisfaction quant au rejet du dossier de parrainage de Malick Gackou par le Conseil constitutionnel, a invité celui-ci à rejoindre la mouvance présidentielle. Mais la réaction du leader de la coalition Espoir/Suxxali Senegaal ne s’est pas fait attendre. Face à la presse au sortir du dépôt de son recours au Conseil constitutionnel, il a remis le frère du Président à sa place.

«Je le (Ndlr : Aliou Sall) remercie d’avoir reconnu que je suis un patriote. Mais il faut que les gens de Benno bokk yaakaar se résolvent à l’idée que dans ce pays, il y a des sénégalaises et Sénégalais pétris de valeurs patriotiques. Et qui se sont engagés depuis toujours. J’entends souvent les gens dire «j’ai les mains propres». Aujourd’hui, personne, parmi les candidats ne peut revendiquer plus de probité morale que Malick Gackou. J’ai fait le b.a.-ba de l’Administration et j’ai été ministre du Commerce. Mais jamais, je n’ai tordu la loi», a-t-il lancé à l’endroit du directeur de la Caisse de dépôt et de consignation (Cdc).

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here