Ismaila Madior Fall : «nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs au Sénégal»

Les réactions font florès suite à la déclaration de Pr Babacar Gueye sur la possibilité “offerte” à Macky Sall par la nouvelle Constitution, de briguer un 3e mandat (2024). Après le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye et le constitutionnaliste, Mounirou Sy, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux apporte, à son tour, la réplique.

Cité par la “Rfm Soir”, Ismaila Madior Fall se porte en faux contre la thèse de son homologue, Babacar Gueye (ils sont tous professeurs de Droit constitutionnel).

«La Constitution du Sénégal, en son article 27 qui stipule que le Président de la République est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois, est très claire et ne laisse place à aucune interprétation», a recadré Ismaila Madior Fall, son camarade constitutionnaliste.

A ce titre, dit le Garde des Sceaux, «nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs au Sénégal”.

Pour ceux qui l’ignorent, Pr Babacar Guèye, invité de l’émission “Grand Jury” de la Rfm dimanche dernier, évoquait le fait que n’existant pas de dispositions transitoires à l’article 27 de la nouvelle Constitution (20 mars 2016) concernant le nombre de mandats du Président de la République, Macky Sall pourrait bien, s’il est réélu en 2019, briguer un troisième mandat.

Comme ce fut le cas avec Me Abdoulaye Wade en 2011 qui, élu en 2000 pour un mandat de 7 ans et s’étant  basé sur les dispositions de la Constitution de 2001, estimait que la non-rétroactivité de la loi, lui permettait de solliciter pour la troisième fois, le suffrage des Sénégalais. Erreur ! La suite est connue de tous.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here