Jean Paul Dias, leader du Bloc centriste gaïndé (Bcg) étouffe de rage contre le Conseil Constitutionnel. Coupable, selon lui, d’avoir permis la participation de Sénégalais aux élections législatives du 30 juillet dernier, sur la base de récépissés, permis de conduire, entre autres documents administratif.

Connu pour son tempérament de feu, l’ancien collaborateur du Président de la République, Macky Sall, se voulant plus prolixe, apostrophe ladite Juridiction en ces termes : “rien qu’à se rappeler le jeu-trouble joué par le le Conseil Constitutionnel de la Cote-d’Ivoire entre Gbagbo et Ouattara, les 7 Sages du Sénégal doivent faire beaucoup attention, pour ne pas jeter de l’huile sur le feu”.

“Ils ne peuvent pas nous dire des choses qui n’existent pas”, a-t-il recadré. Selon Jean-Paul Dias, un “avis” ne peut, en aucune façon, avoir la teneur d’une “décision”, comme le fait croire le Conseil constitutionnel dont il défie les membres en ces termes.

“Quand j’étudiais le Droit, ils étaient tous des enfants”, a-t-il martelé, le visage ferme et le poing levé. L’équipe de Badio Camara appréciera !

G. MANSALY & O. THIANE-Stagiaire (Actusen.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here