Après une sérieuse altercation avec son entraîneur, Vahid Halilhodzic, ce mardi soir, Kara Mbodji a décidé de claquer la porte du FC Nantes pour retourner à Anderlecht, le club belge qui le prêtait pour la saison.

La fin de rencontre entre Nantes et Montpellier a été houleuse dans le vestiaire des Canaris, mardi soir, malgré la victoire acquise à la Beaujoire sur le score de 2-0, en match en retard de la 18e levée de Ligue 2. Titulaire mais remplacé avant l’heure de jeu par Anthony Limbombe à cette occasion, Kara Mbodji a voulu s’en expliquer avec son coach après coup, mais le ton est rapidement monté entre le défenseur de 29 ans et Vahid Halilhodzic.

Tout s’est envenimé à la fin de la rencontre dans les couloirs puis les vestiaires: les deux hommes ont eu une explication musclée, sans en venir aux mains, avant d’être séparés par d’autres joueurs et membres du staff technique“, relaie l’Avenir, un média belge qui confirme ce mercredi que l’intéressé a d’ores et déjà cassé son contrat de prêt avec le FC Nantes, pour rentrer au bercail et réintégrer les rangs d’Anderlecht.

Selon 20 Minutes, les trois parties sont tombées d’accord dès mardi soir, dans la foulée de l’altercation, quelques détails contractuels demeurant toutefois à régler pour entériner le retour du joueur en Jupiler League. La meilleure issue possible alors que Kara Mbodji, mécontent de son temps de jeu parmi les Canaris (huit titularisations toutes compétitions confondues), avait déjà émis le souhait de repartir en Belgique et alors que le technicien bosnien a fait savoir à sa direction qu’il refusait désormais de travailler avec l’international sénégalais.

Football.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here