Les faits sont troublants et laisseraient croire qu’en politique, tous les coups permis relèvent d’une coupable désinvolture à l’égard de lois et règlements, érigés à force de combats et de luttes acharnées de notre actuelle classe politique.

Lesquels écrivent encore les épisodes qui doivent encore et toujours renforcer notre démocratie. Dans le genre, « je détourne les règles du jeu », Idrissa Seck avait innové avec son affiche de campagne sur fond d’ombre de la calvitie mondialement connue de Maître Wade… C’était finement joué, mais cette astuce ne prospéra pas.

Alors, l’affiche se voulant électorale, exposant Monsieur Amadou Bâ, candidat de la coalition présidentielle aux législatives, en compagnie du Chef de l’Etat, Macky Sall, nous enjoignant « qu’ensemble, tout devient possible », pose questions.

Amadou Bâ récuse cette démarche, et nous le croyons, simplement que du fait d’une compétence discursive reconnue de tous, il n’a pas pu envisager une telle entorse aux règles qui régissent notre encore fragile démocratie. Nous lui accordons donc notre crédit.

Un autre et insistant questionnement nous interroge. Il est évoqué la possibilité qu’un soutien d’Amadou Bâ, empreint disons, d’une joyeuse et prodigue impulsivité, ait commandé cette réclame politicienne.

Dans ce cas, ce serait encore plus gênant d’avoir dans son entourage un homme qui affiche ignorance et/ou mépris pour nos usages démocratiques. Doublé d’un cachotier et d’un distrait, qui voulant ratisser s’est mangé le manche du râteau en guise de futurs ennuis et Ndoumbélanesques complications. Cette hypothèse a le mérite d’être drôle.

Mais des trous d’air subsistent dans mon questionnement. Et sont traversés par cette théorie toujours brandie des « adversaires félons tapis dans l’ombre » et qui auraient fait ça pour nuire à Amadou Bâ. Auprès de Qui ? Là est toute la question. Veut-on lui faire le coup facile, mais toujours fatal du « Bien en Cour » qui lorgne sur le fauteuil présidentiel ?

L’affiche d’Idy en 2002, nous avait bluffé, «hors des clous, mais bien joué» s’était-on amusé… Celle-ci nous questionne et nous gratte derrière l’oreille… Dans tous les cas, « ça l’Affiche Mal !!! ».

Boy Melakh

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here