A en croire SourceA dans sa parution de ce jeudi 8 mars 2018, des agents du ministère des Mines sont sevrés de salaires, depuis fin décembre 2018. Ces Derniers, composés de chauffeurs, d’Assistantes entre autres Agents dans les services régionaux scrutent vainement selon le canard de Castors/Bourguiba, le paiement de leurs salaires de fin janvier et fin février 2018.

Selon les Services de communication dudit ministère, «cette situation est due à des intégration d’imputation  au niveau du système intégré de la gestion des finances publiques (Sigfip)».  Par ailleurs, selon Jean Baptiste Montang Sonko, «ces erreurs ont été corrigées. Le dossier a été soumis au contrôleur qui l’a transmis au Trésor public».

Toujours, d’après SourceA, le ministère des Mines, incapable de trouver la clé de ses errements,  trouve une manière singulière de filer la patate chaude au Trésor public. Pour cause, «le retard est au niveau du Trésor.  Tout a été fait au sein de la Direction de l’Administration Générale et de l’Equipement (Dage) du Ministère des Mines», invoque le chargé de communication des services de Sophie Gladima Siby. Qui ajoute : «pour le mois de février, le traitement a été fait ; le problème n’est pas spécifique au Fonds minier ; d’autres structures de l’Etat ont le même problème ; il y a le fait qu’une partie du personnel soit restées au Ministère des Mines et l’autre au Ministères de l’Industrie».

Actusen.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here