Selon SourceA dans sa parution de ce lundi 16 avril 2018, lors des travaux de la Commission technique de revue du Code électoral (Ctrce), les contradicteurs du projet de loi sur le parrainange, à savoir le Pds, le parti Reewmi, l’Aj/Pasds version Mamadou Diop Decroix, Bokk Gis Gis entre autres, avaient, en 2016, validé le taux de 1% des électeurs inscrits.

En effet, d’après le canard de Castors/Bourguiba, ces derniers avaient formulé huit recommandations. Parmi lesquelles, figurait, entre autres, leur acceptation de modifier la Constitution, notamment, en son article 29, alinéa 4 pour prévoir un taux de signature égal à 1% des des électeurs inscrits soit appliqué, pour l’élection présidentielle.

Toujours, d’après le rapport de la Ctrce, parcouru par nos confrères, les libéraux et leurs amis qui promettent un 23 juin bis, le 19 avril prochain, jour du passage dudit projet de loi, à l’Assemblée nationale, avaient suggéré que ce taux de 1% devait être appliqué, en lieu et place, des 10 000 signatures, actuellement, exigées.

Ainsi, aux dernières nouvelles, SourceA révèle que le président de la République, Macky Sall, va revoir à la baisse le taux de 1% de signatures initialement requises pour tous les candidats à la présidentielle de 2019.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here