Un nouveau regroupement de syndicat des travailleurs de la santé est né. Le Cadre unitaire des syndicats de la santé pour la justice sociale (Cuss/JS) a été porté sur les fonts baptismaux le 1er décembre dernier. Ce cadre a été mis en place par le syndicat autonome des techniciens supérieurs de la Santé (Satsus), le syndicat autonome des syndicats de la Santé (Sat-Santé) et du syndicat démocratique des travailleurs de la santé et du secteur social (Sdt/3s).

Il aura, selon un communiqué transmis à la rédaction de Actusen.sn, de faire aboutir les revendications des travailleurs. Les secrétaires généraux nationaux de ces syndicats qui se sont penchés sur la situation actuelle, ont regretté l’absence de dialogue sincère entre les autorités compétentes et les travailleurs de la santé et de l’action sociale. Ils ont aussi passé au crible le dilatoire dont fait montre le Gouvernement face à leurs principales revendications.

L’absence de régime indemnitaire juste et équitable, le traitement discriminatoire des agents, la précarité des emplois par l’utilisation abusive des contrats (Jica et Cobra) ainsi que le non reclassement des infirmiers, des sages-femmes et techniciens supérieur de la santé dans le nouveau corps d’accueil, ont aussi été soulevés.

Le cadre prévoit de tenir un point de presse mercredi prochain pour dérouler l’argumentaire et le plan d’action. Ce sera en présence du secrétaire général du Confédération nationale des Travailleurs du Sénégal / Forces du Changement, Cheikh Diop et le secrétaire général Csa y sont attendus. C’est dire ainsi que le combat ne fait que commencer dans le secteur de la santé qui, rappelons-le, connait depuis plusieurs mois des grèves récurrentes avec l’Alliance des syndicats autonome de la santé (Asas/And Gueusseum) qui en est à son 16ème plan d’actions. Cette grève a, trop longtemps, duré que, le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, a brandi des menaces de ponctions. Mais, celles-ci semblent ne pas ébranler Mballo Dia Thiam et Cie.

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here