Mouhamadou Lamine Bara Cissé, alias «Baresi» est en colère contre le maire de Thiès, Talla Sylla, et il ne s’en cache pas. Le chef de file de l’Alliance «Jëf-Jël» l’attaque, frontalement, dans un post sur sa page Facebook. Il l’accuse d’être un vendeur d’illusions. Notamment, quand il prétend pouvoir apporter, au Président Macky Sall, un quelconque soutien en direction de la Présidentielle de 2019.

Le Chef de file de l’Alliance «Jëf-Jël» n’a pas froid aux yeux. Dans un post sur sa page Facebook, Mouhamadou Lamine Bara Cissé, alias «Baresi» cogne, sans retenue, sur Talla Sylla. En effet, le maire de Thiès envisage de tenir une grande manifestation au Grand Théâtre de Dakar, le 13 octobre prochain, pour démontrer son soutien au Président Macky Sall. Suffisant pour que Baresi monte sur le ring et catapulte, méchamment, dans les cordes, le politicien, musicien à ses heures creuses. Cette affiche, selon «Baresi», n’est que de la «comédie politique».

L’ancien boss des militants du «Jëf-Jël» à Paris croit, ainsi, dur comme fer que la pièce, qui s’y jouerait n’est pas celle annoncée au programme. Loin s’en faut ! «C’est un comédien qui se cherche comme «m…teur en scène», il ne peut rien, absolument rien, apporter au Président Macky Sall», martèle-t-il. Tout aussi, Mouhamadou Lamine Bara Cissé refuse, ainsi, pour rien au monde, de laisser le maire de Thiès entrainer «Jëf-Jël» dans le flou.

«Talla Sylla vend du vent, sa stratégie de critiquer Idy est révolue. Ce dernier a beaucoup fait pour lui. Je suis témoin, parce que Idrissa Seck a épongé tes dettes plusieurs fois»

Promettant de rendre la vie dure à Talla Sylla,  «Baresi», connu pour son caractère va-t-en-guerre, révèle la stratégie de Talla Sylla, qui, après avoir chantonné «Macky Yoni» (Macky, ça suffit), s’est mué, depuis quelque temps, en laudateur. Pour le patron du «Jëf-Jël», inutile d’aller, jusqu’au ciel, pour y chercher le sens de la stratégie du maire de Thiès. Elle consiste, dit-il, à critiquer Idrissa Seck. Mais en réalité, «il (Talla Sylla) vend du vent, sa stratégie de critiquer Idy est révolue. Ce dernier a beaucoup fait pour lui. J’en suis témoin, parce que Idrissa Seck a épongé tes dettes, plusieurs fois», déshabille-t-il l’édile de la Cité du rail.

Loin de s’en arrêter là, Mouhamadou Lamine Bara Cissé ajoute : «l’infidélité se paie toujours au prix fort, en politique. Comme tu veux tuer le «Jëf-Jël» avec ton jeu, tu me trouveras sur ton chemin «foumou yam nékh» (advienne que pourra)», avertit Baresi, très en verve. Avant d’inviter les jeunes républicains à se réveiller «pour élire le Président Macky Sall sur la base de son bilan et de son travail».

«Comme tu veux tuer le «Jëf-Jël» avec ton jeu, tu me trouveras sur ton chemin «foumou yam nékh»»

Pour rappel, Mouhamadou Lamine Bara Cissé a été élevé au grade de Président du «Jëf-Jël» par le huitième Congrès tenu le 12 février 2017. Il est de la trempe des hommes politiques à la peau dure, très dure même, quand il s’agit de dire non au profit du peuple. C’est dire que Talla Sylla vient d’avoir un sérieux prétendant.

Ousmane THIANE (Stagiaire-SourceA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here