Le Sdt3s fait le point sur les négociations et dénonce le « recrutement suspect dans la fonction publique »

Le Syndicat démocratique des travailleurs de la santé et du secteur social (SDT3S) affilié à la CNTS/FC, a réuni son secrétariat permanent (SEP), le vendredi 05 avril 2019. Cheikh Seck et ses camarades ont ergoté sur différents sujets, notamment la situation syndicale nationale.

Le Sep constate à cet effet, que celle-ci est au « ralenti ». Ce, à cause à cause du contexte politique marqué par les dernières élections présidentielles du 24 février 2019 et la mise en place du nouveau gouvernement.

Toutefois, indique un communiqué, «le secrétariat a retenu la réceptivité des autorités durant la période pré-électorale durant laquelle, celles-ci avaient entamé des négociations avec nos organisations avant de les suspendre et de promettre leurs poursuites en avril après l’élection présidentielle et la mise en place de la nouvelle équipe gouvernementale».

Au demeurant, le secrétariat permanent a noté pour le regretter que certaines questions de leur plateforme revendicative comme le système de rémunération des agents de la fonction publique et le reclassement des Infirmiers diplômés d’Etat de –Sage-femme d’Etat et techniciens supérieurs de santé n’ont connu aucun progrès. Pourtant les bases factuelles permettant de faire évoluer les choses vers leur résolution existent. Il ne manque dès lors que la volonté politique et un esprit d’équité.

Concernant l’âge de la retraite des médecins à 65 ans, le SEP s’est félicité de la convocation du haut conseil de la fonction publique pour statuer sur le texte à modifier.

Le Sep s’est également appesanti sur le dernier recrutement dans la fonction publique. Il regrette, à cet effet, «les bizarreries qui le caractérisent, notamment au niveau des agents recrutés pour le compte du ministère de la santé où les qualifications sont inexistantes». «Pour la circonstance le SEP dénonce cette situation qui traduit un manque de transparence et d’équité dans l’accès à la fonction publique pour tous les sénégalais», lit-on dans le document.

Actusen.sn

Laisser un commentaire