La réponse du Syndicat des Travailleurs de la Justice (Sytjust) ne s’est pas fait attendre. Après la sortie du ministre de la Justice, le Sytjust a publié un démenti. Dans un communiqué, le bureau exécutif national (Ben) «informe l’opinion publique que ses demandes sont bel et bien prises en compte par le budget, contrairement aux affirmations du Ministre de la Justice. Il ne se pose aucun problème de soutenabilité».

Le Sytjust  exige le respect de la mise en œuvre de la Loi de Finance rectificative (LFR) qui augmente les dépenses de personnelle du Ministère de la Justice de 5.197.000.000 F Cfa, pour prendre en charge les revendications indemnitaires des travailleurs de la Justice, adoptée le 29 juin 2018 par l’Assemblée nationale. Dès lors, le Ben «insiste sur le fait que les hommes et les femmes qui travaillent au sein de l’Institution judiciaire méritent des rémunérations décentes».

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here