Les meurtriers sont avertis : désormais, “c’est la perpétuité pour eux avec travaux forcés sans possibilité de sortir de prison”

Le meurtrier de la 5ème vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental a du souci à se faire, et pour cause. Serigne Basirou Guèye, qui a fait fait face à la presse, ce dimanche, se la joue menaçant en ces termes : “quiconque tue une personne exprès, sera lourdement jugé avec des peines de travaux forcés”.

Poursuivant, il ajoute : “ils seront jugés avec des peines que méritent leurs actes et cela sans dérogation. Ils auront la perpétuité avec travaux forcés sans possibilité de sortir de prison. Des peines exemplaires seront infligées à ces auteurs d’assassinats”. 

Le boss du Parquet a déclaré que le meurtrier et non moins chauffeur de Fatou Mactar Ndiaye sera présenté au juge. Mais embraie  Serigne Bassirou Guèye, “le Parquet et les autorités sénégalaises prendront leurs responsabilités et quiconque commet ces actes ignobles sera jugé sévèrement”.

Après avoir laissé entendre que l’enquête a avancé à une vitesse V, le maître des poursuites de dire “dès que les faits ont été commis, le commissaire de Pikine, le Substitut du Procureur du département et le chef de la Sûreté urbaine se sont rendus sur place pour démarrer l’enquête”.

Et, se réjouit-il, “les premiers éléments ont été constatés et l’arme du crime saisi. (…) Face aux enquêteurs, il a reconnu les faits et révélé le mobile économique de son crime”. A l’en croire, le bourreau de la responsable de l’Alliance pour la République de Pikine sera présenté à un juge qui le poursuivra pour assassinat.

Quid de ceux qui estiment que le rythme de la justice est lent, dans le cadre du traitement des dossiers des meurtriers? Là, le Procureur Serigne Bassirou Guèye invite les familles des victimes à prendre leur mal en patience. Non sans essayer de convaincre les plus sceptiques quant à la sévérité avec laquelle les peines seront prononcées à l’encontre des meurtriers.

 

Share Button

Laisser un commentaire