Ligue des champions : Pep Guardiola, l’enfant chéri de la Catalogne, de retour au FC Barcelone avec Manchester City

De retour au Camp Nou ce mercredi avec Manchester City, l’ancien entraîneur du Barça a gardé des liens très forts avec la Catalogne où il est toujours considéré comme une icône, quatre ans après son départ. La preuve en trois déclarations.

Juan Carlos Carril, socio de la Penya Anguera

“Il a planté la graine qui nous donne des fruits merveilleux”

«Au Barça, il y a un avant et un après Guardiola. Il a planté la graine qui nous a donné des fruits merveilleux. C’est le meilleur entraîneur de l’histoire, avec Johan Cruyff, bien entendu. Chaque fois que j’entends Viva la Vida, de Coldplay (chanson que Guardiola aimait passer dans le vestiaire et qui était alors diffusée dans le Camp Nou avant les matches), j’en ai la chair de poule. Une foule de souvenirs me reviennent : toutes ces finales disputées et remportées, le football que pratiquait cette équipe, l’ambiance qui régnait autour. C’est sans aucun doute la meilleure période de ma vie de supporter.»

Joan Laporta, président du FC Barcelone de 2003 à 2010

“Il a contribué à écrire deux des plus grands chapitres de l’histoire du Barça”

«Les cadres de l’équipe actuelle sont les garants de l’identité de jeu prônée par Pep. Il a contribué à écrire deux des plus grands chapitres de l’histoire du Barça : celui des quatre Ligas (1991, 1992, 1993, 1994) et de la première Coupe d’Europe des clubs champions (1992), avec Johan Cruyff à la baguette et lui en tant que capitaine, puis le second durant ses quatre saisons fantastiques sur le banc. Son élégance et ses qualités humaines l’ont converti en entraîneur de référence du Barça, au côté de Cruyff.»

Valenti Guardiola, père de Pep

“Je supporte le Barça depuis toujours, mais je serai derrière mon fils, sans hésitation”

«Les socios du Barça l’ont vu grandir, des cadets jusqu’à l’équipe première, avant qu’il en devienne l’entraîneur, avec le même succès. Pep a toujours pris les bonnes décisions et su garder la tête froide. Je vais essayer d’aller au Camp Nou ce mercredi. Je vais être très stressé. Si je dois parier, je mettrai une pièce sur Manchester City. Même si je supporte le Barça depuis toujours, mercredi je serai derrière mon fils, sans hésitation».

Avec Francefootball

Share Button

Laisser un commentaire