L’UEFA continue de gâcher la fête de Man City

En pleines célébrations du “back to back” réussi par Pep Guardiola et ses joueurs en Premier League, l’instance européenne a confirmé jeudi le transfert, par son gendarme financier, du dossier de Man City à sa chambre de jugement. Le champion d’Angleterre se dit à la fois “déçu, mais pas surpris”.

On doute franchement que cela suffise à gâcher la fête pour Benjamin Mendy et ses coéquipiers tout à leurs célébrations de ce nouveau titre de champion d’Angleterre que Manchester City a su conserver au prix d’un mano a mano échevelé avec Liverpool jusqu’à la dernière journée de la saison le week-end dernier.

C’est au lendemain de ce nouveau sacre que la nouvelle est tombée: la chambre d’enquête de la Commission de contrôle financier (ICFC) de l’UEFA a mis au jour des irrégularités, liées à de fausses déclarations des Citizens en matière de contrats de sponsoring, qui placent le club mancunien dans l’illégalité en ce qui concerne les règles du fameux fair-play financier. Avec la menace en guise de sanction d’une possible exclusion, pour une saison, de la Ligue des champions.

“Preuves irréfutables”

Trois jours plus tard et l’instance européenne, bien décidée à faire toute la lumière sur ce dossier concernant un club déjà épinglé par le passé (*), a confirmé, sur décision de l’enquêteur principal de l’ICFC, son transfert devant la chambre de jugement. Dans la foulée, Manchester City a réagi dans un communiqué:

Manchester City est déçu, mais pas surpris, de l’annonce de l’ICFC. (…) L’accusation d’irrégularités financières reste entièrement fausse, et l’enquêteur principal de l’ICFC ne tient pas compte d’un ensemble de preuves irréfutables fournies par le club. (…) Manchester City est entièrement confiant d’une issue positive tant que le dossier est instruit par un organe judiciaire indépendant.”
———————————————————–
(*) En 2014, déjà dans le cadre du fair-play financier, Manchester City avait écopé d’une amende d’un montant de 60 millions d’euros.  

Share Button

Laisser un commentaire