L’appel à l’aide international lancé par le maire de Saint-Louis dans la prise en charge des victimes de l’érosion côtière n’a pas tardé à trouvé échos favorable. En effet, en décembre 2017, Mansour Faye avait sollicité l’appui de la communauté internationale lors du Sommet sur la planète tenu à Paris.

Suite à cela, la Banque mondiale a approuvé un appui direct d’un montant de 30 millions de Dollars soit un peu plus de 16 milliards de francs Cfa  au bénéfice de 927 ménages qui ont été déplacés à cause de l’érosion côtière à Saint-Louis.

“La récupération de cas d’urgence de Saint-Louis et le Projet de résistance montrent l’engagement du Sénégal à traiter les effets de changement climatique. C’est le premier projet faisant déménager des populations affectées par la montée de l’eau de mer”, relève Louise Cord, directrice pays pour la Banque mondiale en charge du Sénégal.

“Il est nécessaire de dérouler des actions urgentes pour préserver la Langue de Barbarie pour qu’elle puisse continuer à assurer sa fonction protectrice pour la ville entière”, lit-on dans un communiqué de l’institut bancaire traité par Aps.

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here