Présent hier, au forum des parlements de la Cedeao, Macky Sall a argué pour le bannissement des mauvaises pratiques dans l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). «Toutes les mauvaise pratiques doivent être bannies de notre espace communautaire», a-t-il appelé, dans les colonnes de Le Quotidien et Libération, dans leur  parution de ce mardi.

En effet, d’après le chef de l’Etat, «nous ne pouvons pas seulement, nous contenter de les constater et de les dénoncer mais il faut agir en conséquence». En clair dira-t-il, les Etats doivent prévenir les mauvaises pratiques et les sanctionner comme il se doit.

«Si nos acquis sont indéniables, nombreux sont les obstacles qui se dressent sur le chemin de l’intégration africaine. Il en ait ainsi, des barrières non tarifaires, des tracasseries aux frontières et le long des corridors, des perceptions indues», a-t-il ensuite, fustigé, sans langue de bois.  Non sans estimé que ces pratiques constituent non seulement des “désagréments injustifiés aux citoyens, mais aussi, un frein entre nos pays”.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here