Mbagnick Ndiaye sur le scandale financier du Fesman : «l’Ige est activée et de lourdes sanctions pourraient tomber»

Le Festival mondial des arts nègres (Fesman) organisé sous le défunt régime libéral continue de faire parler de lui. Si 105 milliards ont été investis en lieu et place de 5 milliards initialement prévus, de lourdes sanctions pourraient tomber sur la tête des responsables de ce scandale financier. L’annonce a été faite, ce jeudi, à l’Assemblée nationale par le Ministre de la Culture et de la Communication.

«L’Inspection générale d’Etat est en train de mener des investigations. A ce niveau, tant que l’enquête n’a pas révélé ses secrets, je ne peux pas donner un chiffre exact», a dit Mbagnick Ndiaye.

Aussi, le Ministre de la Culture et de la Communication, s’agissant de l’engagement des prestataires qui continuent de réclamer leur dû, a-t-il embrayé en ces termes : “s’ils présentent des documents en bonne et due forme, ils seront payés. Sinon, ce ne sera pas le cas».

En revanche, concernant les sanctions qu’encourent les mis en cause, Mbagnick Ndiaye annonce des peines lourdes.

«Si les cas de détournement de deniers publics sont avérés, des sanctions lourdes pourront être prononcées. Des dispositions allant dans ce sens, sont déjà prises», a souligné le Ministre de la Culture et de la communication qui a pris le relais du Premier Ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne.

G. MANSALY& R. SAMBOU& O. THIANE, Stagiaire (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here