Ousmane Seck exécuté en Indonésie : Horizon Sans Frontières, ivre de colère, met tout sur le dos du Sénégal

C’est Horizon Sans Frontières qui donne l’info macabre. En effet, Boubacar Seye a, dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.com, annoncé que le Sénégalais Ousmane Seck vient d’être exécuté, ce vendredi, en Indonésie. Il tient la triste nouvelle d’Amnesty International  et New York Times.

Mais ce qui fait le plus fait rager Boubacar Seye de Horizon Sans Frontières, c’est que, dit-il, quand Ousmane Seck a été accusé de trafic de drogue et était sous menace d’exécution, les autorités sénégalaises ont fait de sa nationalité un sujet de polémiques à répétition entre le Ministère des Affaires étrangères  et HSF.

“Mankeur Ndiaye  avait rejeté  sa nationalité  sénégalaise,  sous prétexte  qu’ il ne comprenait pas le wolof, comme si être sénégalais   était    uniquement synonyme de  parler le  wolof, explique-til.

Ivre de nervosité, Boubacar Seye de charger lourdement Dakar en ces termes : “nous regrettons, encore une fois, un Etat avec du sang de navet pour défendre ses citoyens. Beaucoup de Sénégalais sont morts, dans des circonstances pareilles  ou croupissent  dans les prisons, sans l’assistance spécifique dont ils ont besoin (cas Mbayang Diop)”.

Horizon Sans Frontières pousse le bouchon plus loin et “accuse l’ Etat du Sénégal de non assistance à personne en danger et demande au ministre d’assumer la responsabilité juridique et morale de cette exécution”.

Actusen.com

Share Button

Laisser un commentaire